La mission d’Happiness-thérapie: Normaliser la thérapie

La raison d’être d’Happiness-thérapie est de sensibiliser sur la priorité que chacun devraient accorder à leur bien-être mental tout au long de leur vie. De nombreux freins empêchent de faire la démarche de chercher un thérapeute. 

Les principaux freins sont, le prix, la difficulté à trouver un bon thérapeute, et le fait de devoir s’ouvrir et se montrer vulnérable avec un étranger. La vie apporte son lots de difficultés et nous pouvons avoir diverses raisons pour consulter un psychologue. Nous méritons toutes d’avoir accès à des soins de santé mentale qui répondent à nos besoins personnels et prennent en compte nos expériences de femmes noires. Des recherches ont montré que des expériences sociopolitiques négatives, notamment le racisme, la discrimination et le sexisme, exposent les femmes noires à des emplois à faible revenu, à de multiples pressions et à des problèmes de santé, notamment à l’apparition de troubles de la santé mentale. Happiness-thérapie est précisément là pour vous encourager à prendre soin de vous et vous aider activement à donner la priorité à votre santé mentale. Les femmes noires méritent également de guérir de leurs traumatismes. 

Voici 4 conseils pour vous aider à choisir votre thérapeute :

Cherchez avec intention. 

Trouver le bon thérapeute, c’est comme sortir avec quelqu’un ou acheter une voiture. Vous devez être clair sur ce que vous voulez! Il existe différents types de professionnels de la santé mentale et ils proposent des accompagnements et des traitements différents en fonction de ce que vous vivez. Lorsque vous recherchez un professionnel de la santé mentale, pensez au type de thérapie qui vous intéresse, à la fréquence à laquelle vous êtes prêt à voir votre thérapeute, et à la possibilité d’inclure des médicaments dans votre traitement. 

Parlez de vos besoins. 

Les femmes noires représentent moins de 5% des psychiatres, psychologues et thérapeutes en médecines douces. Un article du Monde paru le mois dernier (février 2021) intitulé “Noir, femme, gay ou musulman… De plus en plus de patients veulent un psy qui leur ressemble” confirme la tendance déjà bien installée aux Etats-Unis, de ceux qui “veulent pouvoir choisir un analyste dit “situé » ou « safe “, qui a le même vécu ou qui est sensibilisé aux questions liées aux discriminations.”

Bien que certains expriment le désir d’être suivi par quelqu’un qui leur ressemble, pour beaucoup ces thérapeutes ne sont pas évident à trouver. Lorsque nous consultons nous nous attendons à ce que tous les professionnels de la santé mentale soient formés pour comprendre les complexités de la féminité noire et les facteurs de stress auxquels nous sommes confrontés en tant que femme noire, mais ce n’est pas toujours le cas. Alors, dans votre recherche d’un professionnel, soyez prêt à interroger votre thérapeute potentiel sur sa capacité à être sensible à la culture. Reconnaissent- ils   l’expérience et le vécu des personnes noires? Comprennent-ils les effets du racisme? Gardent-ils ces choses à l’esprit lorsqu’ils font des suggestions et des recommandations? Vous avez le droit d’être accompagné par des thérapeutes qui reconnaissent votre expérience comme femme noire.

Soyez patient. 

La thérapie prend du temps. Les deux premières séances ne seront pas forcément probantes. Comme toute autre entreprise, ce parcours thérapeutique nécessite du temps pour voir les premiers résultats. La guérison peut prendre des mois, des années ou des décennies. Déballer ses traumatismes, désapprendre les comportements malsains et apprendre à faire face est un long processus. Il n’y a pas de chemin unique vers la guérison et le chemin n’est pas facile. Lorsque les choses se compliquent, souvenez-vous, votre histoire fait de vous qui vous êtes. Le travail que vous faites pour vous aimer, retrouver une complétude vaut le coup même si le temps peut paraitre long.

Soyez gentille avec vous-même. 

Apprendre à aimer et à prendre soin de soi est essentiel à votre survie. Prendre soin de votre source intérieure est impératif pour que votre flamme brille plus intensément pour vous d’abord. N’hésitez pas à dire ” NON”. Non est une phrase complète, vous n’avez pas besoin de vous justifier, il est normal, voire nécessaire de fixer des limites. Prendre le temps de faire des choses qui vous rendent heureuse . Prendre du temps pour soi n’a pas à être coûteux ni à exiger beaucoup de ressources . Être gentille avec vous ça passe aussi par prendre soin de votre santé, d’être attentif à votre état physique, émotionnel, mental. Jaugez vous et quand c’est nécessaire faites diligences, et n’hésitez pas à rechercher votre thérapeute sur la plateforme Happiness-thérapie.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *